intolérant

intolérant

intolérant, ante [ ɛ̃tɔlerɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• 1612; de 1. in- et tolérant
1Qui fait preuve d'intolérance, manifeste de l'intolérance. Monarques intolérants. Religion intolérante. Être intolérant envers, avec qqn. N. « les maximes des intolérants » (Voltaire). fanatique.
2Sans indulgence ni compréhension. étroit, intransigeant, sectaire. Esprit intolérant. Rare Qui ne supporte pas. L'enfant à tendances paranoïdes, « intolérant à toute résistance » (Mounier).
3Méd. Qui manifeste une intolérance vis-à-vis d'une substance.
⊗ CONTR. Tolérant. Compréhensif, large (d'esprit).

intolérant, intolérante adjectif et nom Qui manque de tolérance. ● intolérant, intolérante (synonymes) adjectif et nom Qui manque de tolérance.
Synonymes :
Contraires :
- compréhensif
- tolérant

intolérant, ante
adj. et n. Qui fait preuve d'intolérance.

⇒INTOLÉRANT, -ANTE, adj.
Qui manque de tolérance.
A. — 1. Qui ne peut supporter certaines choses, certaines personnes. Je ne suis pas intolérante. Il y a nombre de petits manquements que je tolère, sur lesquels je ferme les yeux (GIDE, Faux-monn., 1925, p. 1154) :
1. Il n'y a que seul que je ne souffre plus. Les meilleures affections m'irritent souvent démesurément. J'ai beau me retenir, il en sort trop. Je trouve que le monde a raison de me trouver intolérant; mais il ne sait pas, en revanche, tout ce que je tolère sans rien dire.
FLAUB., Corresp., 1847, p. 28.
Intolérant à + subst. L'enfant à tendances paranoïdes se reconnaît vite à des traits plus ou moins marqués. Dans les cas les plus nets, il se plaît très tôt à dominer et à brimer ses camarades; il leur prend leurs jouets, se fait servir par eux, assume d'autorité la direction de leurs jeux et, dans chacun, la position la plus avantageuse, intolérant à toute résistance (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 554).
MÉDECINE
a) Qui ne supporte pas certaines substances, qui réagit anormalement à certaines agressions. Intolérant au lait, à l'aspirine. Si l'infection survient chez un sujet déjà tuberculisé et plus ou moins intolérant vis-à-vis du bacille, l'invasion du sac pleural provoque des efforts naturels d'expulsion (CALMETTE, Infection bacill. et tubercul., 1920, p. 177).
b) Incompatible. Ils ne peuvent recevoir que du sang de leur propre groupe, ces donneurs banaux ont comme receveurs les plus strictes exigences. Le sang le plus largement toléré est aussi le plus intolérant (CUÉNOT, J. ROSTAND, Introd. génét., 1936, p. 91).
2. En partic.
a) Exclusif. Oh! que l'amour humain est intolérant, injurieux, dès qu'il s'abandonne sans frein à lui-même! (SAINTE-BEUVE, Volupté, t. 1, 1834, p. 233) :
2. Mon père se réjouissait fort de ce don inné [d'horloger] qu'il avait remarqué et qui présageait un génie peu commun dans l'art dont l'intolérante passion dévorait sa vie.
ARNOUX, Écoute, 1923, p. 30.
b) Intransigeant, sévère. Soyons intolérants pour nous-mêmes! (RENARD, Journal, 1903, p. 852).
B. — [Surtout en matière de relig. et de pol.] Qui ne supporte, qui n'admet aucune autre opinion que la sienne. Doctrine, philosophie, religion intolérante. Plus de religion positive pour éviter de devenir intolérant et persécuteur; plus de mariage pour n'avoir plus d'adultère (GOBINEAU, Nouv. asiat., 1876, p. 17). Des disciples pieux, intolérants, volontiers agressifs (ROLLAND, J.-Chr., Foire, 1908, p. 694) :
3. Souvent j'écoute en moi ce dialogue de deux intellectuels également insatisfaits, également intolérants, également insupportables et que je ne parviens pas à accorder.
GUÉHENNO, Journal « Révol. », 1937-38, p. 174.
Emploi subst. Il n'y a pas de principes, selon les intolérants ou les hypocrites de toutes les croyances, là où il n'y a pas d'aveuglement ou de poltronnerie (SAND, Hist. vie, t. 4, 1855, p. 53).
Qui trahit l'intolérance. Des exclamations intolérantes avaient déjà haché le discours; il y eut ici une huée, puis la curiosité domina (BARRÈS, Déracinés, 1897, p. 471). Je passe même, poursuivit-il d'une voix intolérante, sur les fils de fer des pelouses (COLETTE, Sido, 1929, p. 149).
REM. Intolérantisme, subst. masc. ,,Doctrine qui érige en principe l'intolérance religieuse`` (DG).
Prononc. et Orth. : [], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1609 (P. CAMUS, Diversitez, I, f° 433 v° : Ils sont intollerans du travail, de la faim, de la soif); av. 1702 domaine relig. (P. JURIEU ds FUR. 1701). Dér. de tolérant (préf. in-1) d'apr. le lat. intolerans « qui ne peut pas supporter ». Fréq. abs. littér. : 128.

intolérant, ante [ɛ̃tɔleʀɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. 1612; de 1. in-, et tolérant.
1 Qui manque d'indulgence, de compréhension. Étroit, intransigeant, sectaire (→ Frondeur, cit. 10). || Être intolérant à qqch.
1 Mon père, par exemple, ne pouvait souffrir la laideur. Le spectacle du ridicule, chez les autres, le trouvait intolérant.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, I, IX.
2 Qui fait preuve d'intolérance, ne tolère pas d'autre opinion, d'autre croyance que la sienne; qui manifeste de l'intolérance. Fanatique, et aussi antilibéral. || Souverains intolérants qui fomentèrent des persécutions.Par ext. || Religion, philosophie intolérante (→ Christianisme, cit. 3).
2 Si vous voulez qu'on tolère ici votre doctrine, commencez par n'être ni intolérants, ni intolérables.
Voltaire, Politique et Législation, Traité sur la tolérance, XIX.
3 Je crois qu'une doctrine puissante et jeune est, par nature, intolérante : une conviction qui commence par admettre la légitimité d'une conviction adverse se condamne à n'être pas agissante : elle est sans force, sans efficacité.
Martin du Gard, Jean Barois, II, Le semeur, III.
N. Personne intolérante. || Les intolérants.
4 (…) je dis la messe tous les jours en latin pour douze sous, et vous n'y assistez pas plus que Cicéron, Caton, Pompée, César, Horace et Virgile n'y ont assisté : par conséquent vous méritez qu'on vous coupe le poing, qu'on vous arrache la langue, qu'on vous mette à la torture, et qu'on vous brûle à petit feu; car Dieu est miséricordieux. Ce sont là, sans en rien retrancher, les maximes des intolérants… Avouons qu'il y a plaisir à vivre avec ces gens-là.
Voltaire, Dict. philosophique, Intolérance.
5 L'intolérant ou le persécuteur, est celui qui oublie qu'un homme est son semblable, et qui le traite comme une bête cruelle, parce qu'il a une opinion différente de la sienne.
Encycl. (Diderot), art. Intolérant.
Qui manifeste l'intolérance. || Attitude intolérante. || Parler d'une voix intolérante.
3 Mod. a (Personnes; organismes, organes). Qui ne supporte pas (certaines substances).
b (Choses). Incompatible.
CONTR. Tolérant. — Compréhensif, large (d'esprit).
DÉR. Intolérantisme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • intolerant — intolerant …   Deutsch Wörterbuch

  • intolerant — INTOLERÁNT, Ă, intoleranţi, te, adj. Care nu e tolerant; neîngăduitor, netolerant. – Din fr. intolérant. Trimis de valeriu, 21.07.2003. Sursa: DEX 98  Intolerant ≠ tolerant Trimis de siveco, 03.08.2004. Sursa: Antonime  INTOLERÁNT adj. v.… …   Dicționar Român

  • Intolerant — In*tol er*ant ([i^]n*t[o^]l [ e]r*ant), a. [L. intolerans, antis: cf. F. intol[ e]rant. See {In } not, and {Tolerant}.] [1913 Webster] 1. Not enduring; not able to endure. [1913 Webster] The powers of human bodies being limited and intolerant of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • intolerant — (adj.) 1735, from L. intolerantem (nom. intolerans) not enduring, impatient, intolerant; intolerable, from in “not” (see IN (Cf. in ) (1)) + tolerans, prp. of tolerare “to bear, endure” (see TOLERATION (Cf. toleration)). Of plants, from… …   Etymology dictionary

  • intolerant — Adj. (Mittelstufe) keine Toleranz gegenüber anderen Menschen aufweisend Beispiele: Er ist Ausländern gegenüber sehr intolerant. Sie verhält sich oft sehr intolerant …   Extremes Deutsch

  • Intolerant — In*tol er*ant, n. An intolerant person; a bigot. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • intolérant — intolérant, ante (in to lé ran, ran t ) adj. Qui manque de tolérance, qui ne peut ou ne veut supporter ; il se dit surtout en matière de religion, et des personnes comme des choses. Doctrine intolérante. •   L instituteur divin du christianisme,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • intolerant — • intolerant, ofördragsam, fördomsfull, oförsonlig, omedgörlig, trågsynt • fördomsfull, trågsynt, förstockad, intolerant, rigid …   Svensk synonymlexikon

  • intolerant — [in täl′ər ənt] adj. [L intolerans] not tolerant; unwilling to tolerate others opinions, beliefs, etc. or persons of other races, background, etc.; bigoted; illiberal intolerant of not able or willing to tolerate intolerantly adv. intolerantness… …   English World dictionary

  • Intoleránt — (lat.), unduldsam gegen Andersgläubige oder Andersdenkende; Intoleranz, Gegensatz der Toleranz oder Duldsamkeit (s. d.) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”